Meurtre moi

Hier j’ai tué une femme par dégoût de ma vie
Un acte horrible, un drame, par lequel je m’enfuis
Oui je suis assassin mais déjà condamné
et pourtant nul ne voit que ce choix je l’ai fait
et de ceux qui m’aimaient, nul ne pardonnera
hier j’ai tué une femme et cette femme c’était moi

Aubépine Duroncier in Cœur de goth
Creative Commons Paternité 2.0

Publicités

~ par ILP sur 28 octobre 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :