L’infidélité féminine liée aux hormones

Extrait de Doctissimo.

"Chéri, ce n’est pas de ma faute si je t’ai trompé, c’est à cause de mes hormones et c’est prouvé scientifiquement !". Voici peut-être la nouvelle excuse qu’entendront les compagnons des femmes les plus séductrices, si on en croit les résultats d’une étude américaine liant l’infidélité au taux de l’hormone estradiol dans le sang.

Deux psychologues de l’université du Texas, Kristina Durante et Norman Li, ont mis en évidence un taux naturellement élevé d’estradiol (ou oestradiol) chez les femmes les plus séduisantes et les plus enclines à changer facilement de partenaire.

Mais comment ces chercheurs ont-ils pu parvenir à un tel résultat ? L’estradiol est la principale hormone sexuelle secrétée par les ovaires et fait partie des oestrogènes, hormones impliquées dans la fertilité et la grossesse. Les deux chercheurs ont dosé l’estradiol à différents moments du cycle chez 52 femmes âgées de 17 à 30 ans et qui ne prenaient pas la pilule, ce qui a permis d’évaluer précisément leur taux naturel. Ils ont ensuite interrogé ces femmes sur leur vie sexuelle (nombre de partenaires sexuels passés et actuels, tendance à "aller voir ailleurs"). Ils leur ont également demandé d’évaluer elles-mêmes sur une échelle leur attractivité sexuelle et leur capacité de séduction en leur montrant leur photo ainsi que celles des autres participantes. Un groupe d’hommes a aussi noté séparément ces photos.

L’ensemble de ces données a donc permis de mettre en évidence un taux d’estradiol naturellement plus élevé chez les femmes ayant eu le plus grand nombre de partenaires sexuels et "ayant tendance à séduire d’autres que leur partenaire actuel". Les hommes interrogés ont trouvé ces mêmes femmes plus sexy et plus attirantes, tout comme les femmes interrogées elles-mêmes. Les auteurs concluent ainsi sur l’importance des hormones sexuelles dans la séduction, et non uniquement sur la fertilité et la grossesse.

Source : Oestradiol level and opportunistic mating in women. Durante KM, Li NP. Biology letters 2009 Jan 13.

Publicités

~ par ILP sur 19 janvier 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :